Faune et flore du Japon

Il y a différentes manières de découvrir un pays : la culture, l’histoire, les fêtes, les traditions, les sports, les visites… Et si, cette fois, vous vous rapprochiez de la nature ? Au Japon, on a peu l’habitude de découvrir la faune et la flore. Mais aujourd’hui, vous avez la chance d’en savoir plus sur ce qui fait son écosystème. C’est l’occasion de rencontrer des espèces endémiques du Japon. A travers la diversité de la géographie japonaise, vous allez de découverte en découverte.

La faune japonaise

La faune japon n’a rien à envier à la faune chinoise ou coréenne. Bien au contraire ! A bien des égards, elle possède les mêmes espèces. Toutefois, il existe certains animaux sauvages uniques. C’est le cas de la salamandre géante du Japon. Avec ses différentes couleurs, elle a de quoi impressionner au premier regard. Dans certains parcs nationaux, vous pouvez aussi croiser la route des macaques japonais. Vous les reconnaissez grâce à leurs poils bruns clairs et à leur visage rougi.

Si vous vous aventurez sur les différentes îles, vous pouvez voir des ours bruns, des belettes, des bisons, des hermines.
Plus près des côtes et des points d’eau, ce sont les phoques, les morses, les lions de mer, les cygnes, les grues et les aigles de mer qui font le show.
Dans les forêts, les cerfs, les sangliers, les renards, les blaireaux, les habus (serpents venimeux) sont les rois de la nature. En observant bien la nature autour de vous, vous pouvez trouver des hototogisus (une espèce de rossignol) ou des gokiburis (cancrelats).
Certaines de ces espèces sont malheureusement en voie de disparition. Toutefois, ce n’est pas le cas des geais, des faisans, des aigles et des faucons. Ces animaux sont encore nombreux sur le territoire japonais et peuvent être facilement observés.

La flore japonaise

La flore japonaise est particulière. Il faut savoir que l’archipel japonais est recouvert par 68 % de forêt. Elle recouvre ainsi les plaines et les montagnes. Elle est devenue le premier matériau de base de toutes les constructions. Même si sa flore est différente en fonction des microclimats, le Japon peut être divisé en quatre zones :

  • zone montagnarde aux températures arctiques : sur l’île de Hokkaidō et au nord de Honshū, vous trouvez des forêts de conifères (todomatsu) et de shirabes. Elles sont également complétées par des kambas et des miyama-manakamados.

  • zone montagnarde : les deux îles sont également recouvertes d’arbres feuillus, comme les bunas et les conifères (hinoki, hiba). Vous pouvez reconnaître les swakurumis et les harunires.

  • zone centrale : une grande partie du Japon est recouvert de forêts tempérées. Elles sont caractérisées par des arbres à feuilles persistantes (shii, tsubaki) et des pins.

  • zone tropicale : il s’agit du terrain préféré des arbres verts, comme les cocotiers, les bananiers et les citronniers. Ils s’épanouissent sous le soleil chaud du Japon.

Mais ce pays ne se résume pas seulement à ses arbres.
Sa flore est aussi dotée de belles forêts de bambous, des cryptomerias géants, des gingkos, des arbres à laque, des camphriers, des santals blancs… Une vaste variété d’arbres et de fleurs poussent sur le sol japonnais. Elle n’attend plus que de vous rencontrer !

Le Japon ne se définit pas seulement par ses villes et ses traditions. C’est aussi un pays vert, où la nature à encore tous ses droits. Il est facile de le découvrir pendant votre visite. Vous pouvez vous promener dans les paysages les plus emblématiques du pays et dans les parcs nationaux. Il serait dommage de rester uniquement dans les villes ! Vous risqueriez de louper de beaux couchers de soleil ou des rencontres mémorables avec les animaux.

Stopover
t

150

créateurs de voyages

r

21273

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

140401

voyageurs nous ont fait confiance

Haut